Community manager

Si vous travaillez dans les médias sociaux, expliquer votre travail peut être une expérience frustrante, surtout pour les membres de votre famille qui pensent probablement que vous utilisez Facebook toute la journée.

Pour les community manager, en particulier, il y a beaucoup de confusion quant à la nature exacte de leur rôle.

Pour mettre les choses au clair, nous nous sommes plonger dans le monde du community management et vous faisons découvrir pourquoi il devient de plus en plus important pour les marques.

Que fait un community manager ?

Le rôle d’un gestionnaire de communauté est d’agir comme un pont entre une marque et la communauté qu’elle vise à créer (c’est-à-dire un public fidèle ou un groupe de consommateurs de base liés par un intérêt similaire).

Il sont les ambassadeurs de la marque, s’engagent auprès des clients potentiels et établissent des relations avec les clients existants. Ils se concentrent également sur l’évaluation des sentiments autour de la marque, en utilisant des outils d’écoute sociale afin de suivre les réactions et l’engagement.

Lien vers la fiche de poste d’un community manager.

Quelle est la différence entre un Social Media Manager et un community manager ?

Bien qu’il y ait des chevauchements entre les rôles dans une entreprise ou une agence, les deux interagissant avec les clients sur les mêmes plateformes, il existe des différences marquées.

Un Social Media Manager se concentre sur la stratégie et la gestion de la production des contenus (types, calendrier, talents). Un community manager suit les consigne du manager, respecte le calendrier des publications et anime les conversations entre ses membres.

Quelles compétences doit avoir le responsable de communauté ?

Il existe de nombreuses façons de mesurer le succès de la gestion de votre communauté par votre CM (community manager). Voici les compétences absolument indispensables d’un bon gestionnaire de communauté.

Un community manager doit savoir communiquer.

Cela peut sembler une compétence évidente, mais il y a une différence entre être un bon rédacteur et un bon communiquant.

La gestion communautaire ne consiste pas seulement à créer des tweets créatifs ou engageants – il s’agit aussi d’écouter ce que les membres disent et de s’en servir pour façonner les messages futurs. Il est donc vital pour ce responsable de communauté d’avoir d’excellentes compétences en relations humaines.

Le community manager doit faire preuve d'empathie.

Le responsable d’une communauté doit être capable de s’identifier au client et de réagir de manière à refléter les valeurs et l’identité de la marque.

Il parle toujours au nom de la marque. Alors il doit afficher des réactions réfléchis et appropriées pour ne pas se mettre à dos les clients.

De plus, lorsqu’une marque réagit bien, elle peut transformer une expérience négative en une expérience positive.

Un community manager doit être organisé et savoir analyser.

Bien que la gestion communautaire repose sur de nombreux attributs humains et émotionnels, elle exige aussi des compétences organisationnelles et la capacité de gérer une charge de travail par pic.

Avec de multiples plates-formes à surveiller, il est important de se tenir au courant de la façon dont les communautés réagissent en temps réel, en utilisant des outils d’analyse pour mesurer des éléments comme la portée, le trafic et l’engagement.

Pourquoi embaucher un responsable de communauté dans une entreprise ?

Beaucoup d’entreprises se sont déjà faites à l’idée que le community manager devient un employé et un représentant de la marque au quotidien. Voici quelques raisons supplémentaires de vous convaincre si vous hésitez encore à gérer votre community management.

Le community management pour faire croitre votre nombre de clients.

La gestion de la communauté ne consiste pas seulement à être la voix digitale d’une entreprise, mais aussi à écouter les commentaires précieux des clients. En acquérant une meilleure compréhension d’un public et de ce qu’il veut, les marques ont plus de chances d’attirer de nouveaux clients et de fidéliser ceux qui existent déjà.

Les plateformes sociales étant également le lieu où les clients sont le plus susceptibles d’exprimer leurs émotions réelles, elles donnent aux marques un véritable aperçu de la façon dont leurs clients réagissent.

Le community manager est là pour donner confiance vos prospects et clients.

Etablie des relations est au cœur de la gestion communautaire. Contrairement à une époque pas si lointaine, où le contact individuel entre un client et une marque était rare ou exigeait de parler au téléphone, c’est maintenant un état quasi instantané et attendu par la clientèle.

Qu’il s’agisse d’une réponse facile et immédiate ou d’un relation plus amicale pour donner des conseils, les clients se sentiront valorisés et, en retour, feront confiance à la marque si vous trouvez le bon community manager.

Le community manager véhicule les valeurs de votre entreprise au quotidien.

En créant une communauté – qu’il s’agisse d’un groupe Facebook ou d’un forum de discussion en ligne – les marques peuvent avoir un impact sur les consommateurs à un niveau plus émotionnel et quotidien.

Cela permet aux entreprises de devenir plus qu’une simple marque sans visage et de servir un objectif différent que son produit original. En retour, cela peut mener à une plus grande fidélité et à un succès à long terme.

Quel est le salaire d'un community manager ?

Evidemment, personne ne détient la réponse exacte à la question du salaire d’un community manager. Néanmoins, on peut tirer une moyenne à 25 000 – 30 000 euros annuel pour un junior en CDI et 35 000 – 40 000 pour un senior.

Un community manager en freelance pourra gagner davantage, environ 200 euros par jour pour un junior et 300 pour un senior, selon le baromètre Malt sur les trois derniers mois.

Quels outils utilise un community manager ?

Si vous menez une campagne sur les médias sociaux, vous aurez inévitablement besoin d’outils à différentes étapes de votre campagne. Evidemment, vous pouvez augmenter vos chances de succès si vous disposez des bons outils à chaque moment de la campagne. 

Les quatre catégories d’outils sont les suivantes :

  • Outils pour la création de contenus.
  • Outils pour la curation de contenus.
  • Outils pour la gestion de la communauté.
  • Outils d’analyse de campagne social media.

 

Nous avons recensé pour vous les principaux outils pour la gestion des réseaux sociaux dans une page dédiée.

Quelle formation pour devenir community manager ?

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Ut elit tellus, luctus nec ullamcorper mattis, pulvinar dapibus leo.

Liens vers les formations.